C9lwwqm.net » Tout pour la maison » Fer à souder : les capteurs thermiques

Fer à souder : les capteurs thermiques

Une variété de moyens sont utilisés pour contrôler la température. Le plus simple d’entre eux est un contrôle de puissance variable, un peu comme un gradateur de lumière, qui modifie la température d’équilibre du fer sans automatiquement mesurer ou réguler la température. Un autre type de système utilise un thermostat, souvent à l’intérieur de la pointe du fer, qui allume et éteint automatiquement l’élément.

Un capteur thermique tel qu’un thermocouple peut être utilisé en conjonction avec des circuits pour surveiller la température de la pointe et ajuster la puissance fournie à l’élément chauffant pour maintenir une température désirée.

Les fers à point de Curie

Une autre approche consiste à utiliser des pointes de soudage aimantées qui perdent leurs propriétés magnétiques à une température spécifique, le point de Curie, spécifie le site fer-a-souder.fr. Tant que l’embout est magnétique, il ferme un interrupteur pour alimenter l’élément chauffant.

Quand il dépasse la température de conception, il ouvre les contacts, en refroidissant jusqu’à ce que la température baisse suffisamment pour restaurer l’aimantation.

Les fers à point de Curie plus complexes font circuler un courant alternatif à haute fréquence à travers la pointe, en utilisant la physique magnétique pour diriger le chauffage seulement lorsque la surface de l’extrémité descend en dessous du point de Curie.

C'est aussi ça notre site :